aquitaniSphere

Habitat essentiel

Enjeux

la dimension naturel du territoire est le pilier du SCOT de bordeaux, la prise en compte de changement climatique, l’éco construction, l’utilisation de matériaux biosourcés, la volonté d’avoir des logements plus grands, plus lumineux, moins chers sont autant de désirs que l’on trouve dans le SCOT de l’aire métropolitaine. Conjointement, il y a une volonté d’aller vers des bâtiments intelligents, des bâtiments connectés: l’obsolescence programmée des bâtiments intelligents questionne la notion de durabilité des bâtiments. Il y a un double mouvement sur le territoire. Aquitanis fait le choix d’aller vers un « habitat essentiel », low tech, frugal qui ne va pas dans le sens des bâtiments intelligents.

Au fur et à mesure des expériences, aquitanis tente de décrypter plus précisément ce que signifie l’habitat essentiel pour l’entreprise. Il ne s’agit pas de s’accorder sur une définition « standardisée » de ce que pourrait être l’habitat essentiel mais plutôt de s’accorder sur des conditions fondamentales à intégrer dans nos pratiques pour qu’un bâtiment soit « essentiel ». Pour cela, Aquitanis fait le choix de se baser sur les sur la définition du bâtiment frugal, proposée par l’ICEB (Institut pour la conception éco responsable du bâti), et de l’amender selon nos pratiques et la compréhension que nous avons collectivement de ce concept.  Ainsi, les conditions fondamentales pour tendre vers un habitat essentiel, sobre, et plus à a main de nos habitants sont les suivantes.

Un bâtiment qui s’inscrit dans une vraie stratégie au sein de son territoire.

L’habitat essentiel n’est pas un objet architectural hors sol et il prend en considération le contexte dans lequel il s’emplante. Il tient compte du déjà là environnemental, bâti, humain, climatique. Il tente de valoriser les ressources locales et les savoirs faire locaux. C’est ce que nous expérimentons à Biganos avec terre et la brique, ou dans nos projets sylavnia/sylvanéo construit en pin des landes. 

Un bâtiment qui anticipe le contexte futur et les évolutions climatiques possibles et qui est adapté au contexte des années à venir

Les récents rapports du GIEC semble indiquer que le sud ouest, et la région bordelaise sera parmi plus touché de France par le réchauffement climatique. Tendre vers un habitat plus essentiel, c’est intégrer ces évolutions dans sa construction. Cela impose à l’entreprise de repenser des notions bien maitrisées tels que le confort d’été à l’intérieur des logements. L’approche bioclimatique est poussée en favorisant des éclairages et des aérations naturelles par exemple.

Un habitat essentiel c’est aussi un habitat qui tient compte des changements sociétaux de fond comme le vieillissement de la population et l’aspiration à aller vers des logements évolutifs tels que nous l’expérimentons sur VIM ou BEN. 

Un bâtiment performant, désirable et qui se conçoit ensemble

Remettre l’habitant et le projet de vie au cœur de son lieu de vie est une ambition qui anime aquitanis et qui est au cœur de son approche développement durable. Cette volonté vient s’incarner non seulement dans ce que nous appelons la compétence habitante, mais elle vient également trouver un ancrage et une expression concrète dans notre approche de l’habitat essentiel. L’habitat ce dernier doit être pertinent, efficient et pratique, mis à la disposition de ses utilisateurs, conçu avec eux. Il doit permettre une appropriation par ses habitants et leur donner le plaisir d’habiter.